Sélectionner une page

Guatemala – Le bilan

par | Juil 5, 2022 | Articles, Guatemala | 2 commentaires

Bilan Guatemala

du 13 mai au 27 juin 2022

Nombre de jours : 47

Nombre de kilomètres : 1 407 km plus quelques uns supplémentaires à pieds et en taxi

Budget :

Nous avons dépensé 3213 € pour un mois et demi (soit 68€/jour). Le Guatemala est pays néanmoins assez cher pour le niveau de vie des habitants ici.

Voici larépartition du budget : 1700€ pour la bouffe (courses et resto), 402 € pour les activités, 372€ de transport (essence et taxis), 53 € en logement sécurisé (essentiellement à Tikal et Rio Dulce car sinon, on a rien payé, étant restés un mois devant le lycée français ou chez les policiers à Antigua).

C’est un bilan contrasté, compliqué à faire.

D’abord nous sommes restés presque sédentaire pendant plus de 3 semaines pour le bas français de Camille. Si nous sommes restés autant sédentaire c’est aussi qu’il est très compliqué de se déplacer en camping car dans ce pays. C’est avant tout à cause de la topographie des lieux et aussi de l’état désastreux des routes.

Mais tout ce que nous en avons vu nous a beaucoup plus, que ce soit le nord est, avec Tikal, el Lago Peten Itza ou encore le Rio dulce pour le peu que nous en avons vu, ou encore l’ouest du pays avec cette topographie hallucinante qu’est la chaîne volcanique de l’Amérique centrale.

La ville d’Antigua, ancienne capitale est très agréable, un centre ville à taille humaine ou l’on peut tout faire à pied (mais clairement pas avec des talons !).

Il y a eu aussi le lac Atitlan, une petite pépite entouré de volcan de plus de 2500m… avec des villages très préservés par les indigènes. Ces indigènes qui au regard de l’histoire du pays, vivent aujourd’hui très à l’écart du reste de la population, conservant leur dialecte et leurs coutumes.

C’est aussi au Guatemala que nous avons pu assister au spectacle le plus extraordinaire qui nous ait été donné d’observer, l’éruption du volcan El fuego, à seulement 3km du cratère…après un bon dépassement de soi en grimpant à 3 600m sur l’Acaténango qui le jouxte !

De plus, les gens sont d’une rare gentillesse, toujours prêt à aider ..La France ferait bien parfois de prendre exemple sur ces peuples souvent confrontés à une vie plus difficile mais qui compense par une solidarité et une joue de vivre plus grande.

Points négatifs :

– L’état lamentable des routes et le manque d’infrastructure routière de manière générale

– La pollution sonore et environnementale (entre pot d’échappement et déchets plastiques)

– Les embouteillages monstrueux et pratiquement continus autour de la capitale (pire que le périph parisien aux heures de pointe)

– Aucune signalisation (notamment pour les tumulos/topes encore malheureusement très présents dans le pays)

– Une corruption très forte de l’état et une instabilité politique prégnante

– Une réelle insécurité que l’on n’a ressenti que par la présence de milices privées lourdement armées partout (vigipirate à côté c’est un peu comme les volcans d’Auvergne en face du Fuego, pas tout à fait le même calibre).

Points positifs :

– Pays qui regorge de points d’intérêt, mais difficiles à atteindre

– Internet vraiment bon marché (12€ pour 15 Go de data)

– La facilité pour prendre des uber pour se déplacer et pour pas cher

– La gentillesse immense des Guatemaltèques (qui est parfois poussée à l’extrême…ils ne te disent jamais non, ce qui peut parfois poser des problèmes)

– La magie de pouvoir observer un volcan en éruption de très près, on n’est pas près d’oublier cette expérience unique

– Tikal : un lieu immense, sauvage, chargé d’histoire et pas trop fréquenté par les touristes

2 Commentaires

  1. jean-pierre CHARRIN

    Merci de votre regard sur le monde ! BRAVO pour le bac « champagne » et bisous

    courage pour l’année sédentaire

    ici 35° et des orages

    Réponse
  2. marie noelle Deudon

    Bonne synthese😁😉 et bien illustre.merci.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *