Sélectionner une page

Lisbonne, Sintra, Cascais

par | Juin 10, 2021 | Portugal | 0 commentaires

Lisbonne, Sintra, Cascais, du 11 au 16 aout 2020

Objectif : à la découverte d’une capitale à taille humaine

Nombre de kilomètres parcourus : beaucoup, surtout à pied 😉

Nombre de jours : 5

Lisboa.. quelle découverte cette ville.. On a vraiment aimé au point qu’on s’y voyait bien y vivre …On y est resté 5 jours.  Nous avons trouvé un lieu assez hors du commun pour s’installer avec the Dude, en plein centre de Lisbonne, le long du Tage : la Fabrica Braço do Prata. Un lieu culturel un peu décalé, de concerts, d’expos, avec une école de musique, un bar et un restaurant. Ce lieu a été créé par Nuno, un prof de philosophie à l’université de Lisbonne, qui le gère avec sa femme Silvia. Une première rencontre qui ne sera pas la dernière.

En plus de visiter une ville de rêve, nous avons eu le droit à des concerts quasi tous les soirs (jazz, fado, flamenco, bossa…) avec un public pas trop nombreux et qui ne finissaient pas trop tard (couvre-feu oblige en pleine pandémie)… le pied quoi !

Ah Lisbonne… la ville aux 7 collines, ses vieux trams, ses rues étroites (hyper étroites), ses belvédères, son histoire, ses navigateurs, ses maisons en azulejos (les fameux carrelages portugais), ses pasteis de nata, les bacalhau..

On a consacré notre première journée à déambuler dans les rues et à prendre le tram..le numéro 28, la ligne historique qui traverse le centre de la ville. Nous avons visité certains quartiers plus en profondeur les 2 jours suivants, notamment les quartiers historiques du centre ville et leurs belvédères :  l’Alfama, véritable labyrinthe, Baixa Pombalina, le Bairo alto, reliés par l’elevador de Santa Justa, le marché de Ourique où l’o peut manegr des spécialités locale ou encore le quartier de Bélem, plus à l’ouest.

A Belém, qui longe le Tage, nous avons visité le monastère des hiéronymites (à ne pas manquer surtout !!) Mais c’est quoi les hiéronymites ?  L’ordre des hiéronymites, est un ordre espagnol dont la vocation est d’entretenir le culte funéraire de la dynastie royale de Castille. L’accueillir au Portugal est un geste de Manuel I en direction des rois catholiques, avec lesquels il souhaite s’allier. La première pierre est posée en , et le chantier sera en grande partie financé par le commerce d’épices et grâce aux richesses rapportées des grands voyages de découverte portugais du XVIe siècle.

Le Long du tage se trouve la tour de Belem (XVIe) et le Padrão dos Descobrimentos (1960 – érigé à la mémoire des navigateurs portugais des XVe et XVIe siècles). Bélem c’est aussi le quartier de LA pâtisserie des meilleures Pasteis de Nata de Lisbonne !!

On ne peut pas venir à Lisbonne et ne pas aller à Sintra, sanctuaire royal ponctué de magnifiques villas situées sur des collines et el castelo de los mouros (Château des Maures) à l’allure de forteresse, datant du VIIIe siècle lors de la conquête musulmane et ayant abrité des générations de seigneurs, musulmans et chrétiens selon les époques. On est partis tôt le matin et on a crapahuté dans les collines pendant quelques heures pour admirer châteaux et villas (on ne les a pas visité – le tarif pour 5 était un peu élevé et les enfants étaient au bout de leur vie.. surtout les deux ados en fait 😉 

L’après midi direction Cascais en bus, station balnéaire de luxe (clairement au regard des villas, des voitures et tout et tout…), où l’on trouve la boca do inferno, la bouche de l’enfer.C’est un énorme trou dans la falaise creusé par l’assaut perpétuel de l’Océan, particulièrement agité sur cette côte. Cela donne une vision impressionnante, un bouillonnement d’eau qui s’engouffre dans cette caverne naturelle dans un bruit sourd et résonnant. C’est la marmite du diable en puissance.

Les enfants se sont baignés sur une plage minuscule, entre deux petites falaises.. seuls au monde, en même temps, on aurait pas pu être très nombreux sur ce soin de sable qui disparaît à marée haute;-)

Soyons honnêtes, je crois qu’on a tous bien dormi ce soir-là 🙂 

 

Nous avons fait plus calme pour les jours restants, en visitant l’aquarium de Lisbonne et avec les filles le pilier 7 du pont du 25 avril.. une expérience où il ne faut pas avoir le vertige. Un pont à l’allure du Golden gate bridge (le plus long d’Europe à son inauguration en 1966), de plus de 2000 m de longueur et haut de 70 m.

Bah voilà, Lisbonne on a vraiment vraiment aimé.. on s’y voyait bien y vivre…mais ça, ce sera pour un peu plus tard 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *